L’ÈRE NOUVELLE

SON ET ÉTATS MODIFIÉS DE CONSCIENCE


Pourquoi stimuler les ondes cérébrales par la Musique ? 

Pour la science moderne, la conscience n’existe pas en dehors du corps : cerveau, conscience et corps étant attachés selon une conception linéaire du temps, et il est pour beaucoup acquis que nous n’utilisons en moyenne que 10% de la capacité de notre cerveau. 

Pourtant la conscience est au coeur de tout, elle est l’essence de notre être et rythme notre vie. Les derniers progrès des neurosciences affirment que c’est l’attention qui localise la conscience et non plus le corps physique. A ce sujet d’ailleurs, i l existe des milliers de témoignages d’expérience de mort imminente et de voyages astraux. 

Dès lors l’attention module les vibrations de notre esprit, la musique de notre pensée pour attirer à nous ce que nous émettons de bien ou de nocif. 

Se concentrer sur le bien-être et l’abondance engendre des notes positives alors que se focaliser sur la vibration de la peur ou de la colère nous entraîne vers une concrétisation du négatif. 

Nous nous sommes laissés enfermer dans un monde physique en 3 dimensions et le cerveau humain n’est limité que par des croyances collectives, alors que nous avons un pouvoir de création illimitée. 

Comment dans cette perspective mettre le cerveau au service de la conscience et multiplier les perceptions du champ des possibles afin d’apprendre de plus en plus à utiliser les 90% en jachère de notre organe pensant ? 

L’utilisation de sons ou fréquences, audibles ou non pour l’oreille humaine, vont réharmoniser les vibrations de notre cerveau et la communication inter-hémisphères pour stimuler les perceptions. 

Accéder à un niveau de conscience modifiée suppose d’abord d’accorder vibratoirement des zones spécifiques dans le but de réguler les fonctions primaires : 

• Les ondes cérébrales, Béta (éveil, action 12à 45 hertz), Alpha (détente, méditation 8 à 12 hertz), Thêta (synchronismes des 2 cerveaux, rêves (4 à 8 hertz), Delta (sommeil profond, guérison), restaurent l’énergie de base du corps vivant en fonction de ses rythmes biologiques et lui permettent par l’utilisation de sons et de fréquences de retrouver son homéostasie naturelle. 

• Les ondes Béta (environ 12 à 45 Hz) 

Veille active – Activités quotidiennes 

– Concentration et pensées actives 

– Action – Vivacité d’esprit. 

• Les ondes Alpha (environ 8 à 12 Hz) 

Relaxation – Médiation – Détente – Pensées claires et calmes – Apprentissage accéléré – Visualisation. 

• Les ondes Thêta (environ 4 à 8 Hz) 

Synchronisme des deux cerveaux – Visualisation lucide – Début de la phase vibratoire – Etat de transe – Hypnose et méditation profonde – Etat hypnagogique Régénération nerveuse – Rêves. 

• Les ondes Delta (environ 0,1 à 4 Hz) 

Immunité – Guérison – Sommeil profond (sans rêves) – Les ondes Gamma (environ 35 à 80 Hz) – Créativité – Dynamisme mental – Résolution de problèmes. 

• Le cerveau reptilien 

C’est le siège des comportements stéréotypés primaires et instinctifs (réflexes, instinct de survie, de conservation, etc.). Le cerveau reptilien régule les besoins fondamentaux et, d’une manière générale, les activités du corps échappant au contrôle de la conscience (respiration, digestion, activité cardiaque, pression artérielle, etc.). 

Sa réaction face à une situation quelconque est automatique et prévisible. Il joue également un rôle important dans l’expression de certaines fonctions cognitives (l’attention, les réactions de peur et de plaisir). Le cerveau reptilien peut court-circuiter la chaîne de commandement et décider seul, dans l’urgence, sans consulter le cerveau limbique et le néocortex. 

• Le cerveau limbique (Thalamus, Amygdale, Hippocampe), 

Cette partie du cerveau est hautement spécialisée dans la mémorisation, l’émotion et la prise de décision. C’est le siège des émotions et de la mémoire à long terme. Il influence grandement les mécanismes de motivation, la nature et l’intensité des sensations ainsi que le processus de décision. 

• Le cerveau cognitif ou néocortex 

Le néocortex est le siège du raisonnement et de la conscience, les activités cognitives les plus sophistiquées. Il intègre l’ensemble des données en provenance des autres centres de décisions cérébraux et des afférences sensitives qui lui parviennent. Il analyse toutes ces informations, les traite avec logique et soumet ses recommandations aux 2 autres cerveaux. mental – Résolution de problèmes.

• L’hémisphère gauche contrôle le côté droit du corps. Il est le siège de la parole, de l’écriture et de la capacité à compter. C’est le centre du raisonnement et de la logique, de la mémorisation et de la pensée logique et rationnelle. 

• L’hémisphère droit commande le côté gauche du corps, domaine de la compréhension, de l’imagination, des dons artistiques et de l’intuition. Royaume de l’émotionnel, il est source de nos idées et se situe hors du temps. 

Notre hémisphère gauche, le plus utilisé dans notre monde en 3 dimensions, limite notre réalité par nos 5 sens. Cette image matérielle du monde nous prive de la sensation de percevoir la totalité des mondes. 

Une fois les fonctions primaires en homéostasie, l’idée est donc de rétablir les pouvoirs du cerveau droit afin d’accéder à d’autres niveaux de conscience, utilisant pleinement les hémisphères gauche et droit. En stimulant les ondes cérébrales par la musique ou des fréquences spécifiques, on va pouvoir rééquilibrer l’activité électrique du cerveau. 

La vie actuelle nous soumet à une grande quantité d’informations à traiter et nous n’autorisons plus le cerveau gauche à se déconnecter pour laisser un peu d’espace à l’hémisphère droit. Nous nous retrouvons englués dans nos souvenirs traumatiques, nos chocs et le stress quotidien. 

Retrouver une bonne synchronisation électrique des ondes cérébrales par le son permet de rétablir une meilleure connexion gauche/droite pour accéder à d’autres niveaux de conscience solutionnels thérapeutiques et visionnaires. 

Cet état synchronisé ouvre la porte et donne accès à des perspectives différentes sur le plan de : 

• L’apprentissage Cognitif utilisant la logique du cerveau gauche et la créativité du cerveau droit pouvant se déployer jusqu’à des perceptions extra-sensorielles tout en gardant notre capacité de raisonnement. 

• Le développement personnel, moyen d’atteindre nos objectifs de manière individuelle en laissant le cerveau agir dans sa globalité permet de trouver des réponses à des questions existentielles, d’oser prendre des décisions et d’affronter la peur de l’inconnu. 

• L’aspect “thérapeutique” pour la libération des blocages émotionnels en touchant certains schémas limitatifs inconscients. 

• L’expansion de conscience. Notre être garde en mémoire la conscience que nous sommes davantage qu’un corps physique. Le cerveau a le souvenir d’hémisphères équilibrés qui résonnent avec des dimensions supérieures et reconnecte notre conscience à plusieurs plans. 

La conscience existe en parallèle et simultanément sur plusieurs niveaux d’existence et de réalité qui ont chacune leur fréquence propre. La conscience à l’état d’éveil, n’est qu’une parcelle de notre conscience globale. 

Les témoignages nombreux d’expériences de mort imminente, de médiums, de chamans et les progrès en appareils de résonances électromagnétiques nous mènent vers une compréhension plus grande et infinie des pouvoirs de notre cerveau. 

Le rééquilibrage vibratoire de nos ondes cérébrales nous ouvre la cage de nos peurs pour la libération de notre conscience. 

Corinne Bongioanni 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *